Vaccination

Lors de l'allaitement, les animaux reçoivent des anticorps contenus dans le lait de leur mère. Une fois que la période d'allaitement se termine, les animaux sont donc plus vulnérables aux maladies alors il est impératif de débuter la vaccination préventive vers l'âge de 8 semaines. 

Un vaccin consiste à administrer des bactéries ou des virus morts ou affaiblis afin de déclancher une production d'anticorps par le système immunitaire contre les maladies ciblées. Le vétérinaire doit s'assurer que votre animal est en santé avant de le vacciner pour maximiser sa réponse au vaccin, de le protéger adéquatement et de ne pas aggraver sa condition. Afin d'éviter ces problèmes, une période de 10 jours est recommandée entre l'acquisition d'un animal et le début de sa vaccination au cas où l'animal serait en période d'incubation d'une maladie contractée avant l'adoption. 

Certains vaccins nécessite un ou des rappels mensuels avant le rappel annuel. Il est important de respecter ces délais entre chaque vaccin sous risque de perdre l'efficacité de la dose précédente et il faudra recommencer la séquence de vaccination pour protéger l'animal adéquatement. 


VACCINATION DU CHIEN

Vaccin de base 

Il protége contre 4 maladies, soient la maladie de Carré (Distemper), l'Hépatite infectieuse (Adénovirus), le Parvovirus et le Parainfluenza. Ces virus sont extrêmement contagieux et puisqu'ils persistent longtemps dans l'environnement (1 an), ils peuvent contaminer votre chien sans contact direct avec un animal malade. Ce vaccin devrait être administré à tous les chiens pour cette raison. 

La maladie de Carré appelée en anglais Distemper est potentiellement mortelle . Elle affecte le système respiratoire, le système gastro-intestinal et le système nerveux central. 

L'hépatite infectieuse canine est une maladie virale très contagieuse qui s'attaque principalement au foie mais également aux reins, à la rate, aux poumons et aux yeux. L'animal démontre des symptômes de fièvre, diarrhées, vomissments et convulsions

La parvovirose est la maladie le plus fréquemment rencontrée. Elle s'attaque au système digestif du chien en le détruisant. Les symptômes sont caractérisés par des diarrhées et vomissements sanguinolants, abondants et nauséabonds pouvant conduire l'animal à la mort.

Le parainfluenza est une maladie qui touche au système respiratoire et se contracte par contact avec d'autres chiens comme dans les chenils, dressage, parc à chiens etc. Les principaux symptômes la toux et les écoulements nasaux.

Le calendrier de vaccination du chiot débute vers 8 semaines d'âge. Les chiots recevront 3 vaccins de bases à raison de 4 semaines d'intervalle entre chacun Le chien adulte aura besoin de 2 vaccins de base espacé d'un mois pour sa protection. Il y aura un rappel du vaccin l'année suivante et la vaccination pourra se faire aux 3 ans par la suite.


Rage 

Le vaccin contre la rage est considéré comme un vaccin de base et devrait être administré à tout animal à titre de santé publique puisque la rage est mortelle et transmissible à l'humain. Il est obligatoire pour voyager aux Etats-Unis. Les animaux sauvages sont les principaux réservoirs de la maladie et se contracte par contact avec des animaux porteurs. 

Le premier vaccin se donne dès 12 semaines chez le chiot. On administre ensuite un rappel un an plus tard, puis habituellement tous les trois ans.


Toux de chenil (Bordetella) 

Ce vaccin est obligatoires pour les chiens qui fréquentent des chenils et centres d'éducation canine et devrait être administré aux chiens qui visitent les parcs à chiens ou les salons de toilettage. La toux de chenil est une maladie des voies respiratoires et les principaux symptômes sont la toux, les écoulements nasaux pouvant dégénérer en pneumonie. 

Ce vaccin se donne par voie orale ou intranasale la première année et par injectable les années suivantes.


Leptospirose

Cette maladie pouvant s'avérer mortelle s'attaque sévèrement aux reins et au foie. Elle se contracte par contact avec de l'urine contaminée d'animaux sauvages (raton-laveur, mouffette, renard, rongeurs, etc). La leptospirose est une zoonose, ce qui signifie qu'elle se transmet à l'humain, d'où l'importance de la vaccination.

Ce vaccin nécessite un rappel un mois suivant la première injection et un vaccin annuel est nécessaire pour une protection contre la leptospirose.


Maladie de Lyme 

Cette maladie est de plus en plus répandue au Canada puisque la tique du chevreuil qui la transmet couvre davantage de superficie géographique avec les années. Les chiens qui aiment jouer dans les champs d'herbe et les boisés, qui vivent ou séjournent dans les régions où les tiques sont abondantes sont à risque élévés. 

Ce vaccin nécessite un rappel un mois suivant la première injection et un vaccin annuel est nécessaire pour une protection. Une combinaison avec un antiparasitaire augmente l'effet protecteur contre la maladie de lyme.



VACCINATION DU CHAT

Vaccin de base 

Ce vaccin devrait être administré à tous les chats. Il protége contre 3 maladies virales, soient la Panleucopénie, la Rhinotrachéite et la Calicivirose

La rhinotrachéite et la calicivirose affectent principalement le système respiratoire de l'animal en causant de la fièvre, des éternuements, des écoulements purulents au nez et aux yeux, des ulcères buccaux, etc. 

La panleucopénie est souvent mortelle et s'attaque au système immunitaire du chat et occasionne des diarrhées et vomissements abondants. Tout comme la parvovirose du chien, le virus de la panleucopénie restent très longtemps dans l'environnement et le risque de contagion même sans contact direct avec un animal malade est possible. 

  • Le calendrier de vaccination du chaton débute vers 8 semaines d'âge. 
  • Les chatons recevront 2 vaccins de bases à raison de 4 semaines d'intervalle entre chacun.
  • Les chats adultes auront besoin de 2 vaccins de base espacé d'un mois pour leur protection. 
  • Il y aura un rappel du vaccin l'année suivante et la vaccination pourra se faire aux 3 ans par la suite. 

Leucémie féline

Ce vaccin est considéré comme un vaccin de base pour tout chat ayant un contact avec l'extérieur puisque cette maladie est mortelle. La leucémie affaiblie le système immunitaire contre toute infection et le risque de cancer est accru. La leucémie se transmet par contact direct avec un félin par morsure, léchage ou comportement sexuel. Il est possible de diagnostiquer la maladie par un test de laboratoire nécessitant le prélèvement d'une petite quantité de sang.

Ce vaccin requiert un rappel un mois suivant la première injection et un vaccin annuel est nécessaire pour une protection adéquate.


Rage

Le vaccin contre la rage est considéré comme un vaccin de base et devrait être administré à tout animal à titre de santé publique puisque la rage est mortelle et transmissible à l'humain. Il est obligatoire pour voyager aux Etats-Unis. Les animaux sauvages sont les principaux réservoirs de la maladie et se contracte par contacte avec des animaux porteurs.

Le premier vaccin se donne dès 12 semaines chez le chat. Les rappels sont annuels par la suite.



INQUIÉTUDES CONCERNANT LA VACCINATION DES ANIMAUX

Un peu comme dans le cas des humains, la vaccination des animaux comporte des risques d'effets secondaires. Bien qu'il y ait des effets secondaires négatifs, il est important de noter que l'animal a plus de chances de tomber malade s'il n'est pas vacciné que s'il l'est. Il est toutefois important de s'informer afin d'être en mesure de poser les bonnes questions au vétérinaire lors du rendez-vous. 

Après la vaccination, la zone affectée peut enfler. Certains animaux éprouvent une baisse d'appétit, de la fièvre et une léthargie. Ces effets secondaires s'atténuent généralement dans les 24 à 48 heures suivant la vaccination. Si les effets secondaires persistent, contactez-nous. 

Dans certains cas rares, les animaux développent une allergie au vaccin. On peut déceler une allergie quelques minutes après avoir administré le vaccin. Sans traitement, cette allergie peut causer la mort. Si vous observez une de ces réactions, contactez-nous immédiatement : perte de conscience, convulsions, diarrhée continue, vomissements continus, difficulté à respirer, démangeaisons, enflures sur les membres ou au visage. 



RÈGLEMENTATION CONCERNANT LA VACCINATION CONTRE LA RAGE

Bien que la vaccination contre la rage ne soit pas obligatoire à l'échelle fédérale, la plupart des États mettent en oeuvre leurs propres lois sur le sujet. Ces lois varient également d'un pays à l'autre. Il faut donc s'assurer de bien regarder la réglementation lors d'un déménagement de façon à ce que la transition se fasse en douceur. 



Si vous avez des questions concernant la vaccination ou que vous voulez prendre rendez-vous, contactez-nous dès aujourd'hui.